Le premier festival international Food et Cultures parisien

Les éditions de 2016 et 2017 sont réalisées par l’association Cuisine Pop et Culture du Monde.
En 2018 et 2019, nous avons confié l’implantation du village à la société Codecom en collaborant avec Arte Del Alma.
En 2020 Agora Expo reprend définitivement la gestion du Village

Depuis quatre ans, le Village International de la Gastronomie plante ses tentes sur les bords de la Seine, au coeur de la capitale. Le Village International de la Gastronomie est rapidement devenu le premier festival international Food et Cultures parisien.
Plus de 60 pays ont pris part avec leurs ambassades et des représentants commerçants de leurs différentes cultures, au Village International de la Gastronomie créé par Aldcom et Cultures sous l’égide du Ministère de l’Économie et de la Ville de Paris. L’occasion de présenter au grand public les identités de chacun, à travers les richesses culinaires et culturelles.​

Le Village se veut un lieu de partage non seulement de repas populaires, mais aussi des arts de la table, des musiques et danses qui les accompagnent.
Si manger est naturel, cuisiner est l’expression d’un héritage culturel. Les ingrédients, leurs modes de cuisson, leurs combinaisons infinies, leur présentation, caractérisent les pays, les régions, les origines et les traditions. Les plats portent toujours une histoire. Ils reflètent nos personnalités, nos envies, notre agriculture, notre géographie, nos climats, notre Histoire.

La cuisine accompagne tous les moments de la vie. Tantôt simple, tantôt solennelle, populaire ou gastronomique, elle raconte la vie de tous les jours comme celle des moments de fête, souvenirs de notre enfance, mémoire de nos grands-parents, et retrace celle de notre pays d’origine ainsi que l’amour et le partage de nos racines.

Un plat est même parfois tout ce qu’on connaît d’une culture. Qu’on ne s’y trompe pas, la cuisine regorge d’âme et de symboles !
Ainsi est né le « tour du monde en 3 jours ».

Une invitation au dialogue entre les cultures et les personnes et à créer du lien. Nous vous attendons pour partager cet événement comme on partage un repas en apportant chacun sa touche personnelle. Le tour du monde en un coup de fourchette !​
J’ai créé le Village International de la Gastronomie parce que pour moi partager un plat, s’asseoir à une table et partager le temps d’un repas enrichit les liens sociaux, les liens entre nos cultures, nos sociétés, nos familles, avec nos enfants et les liens de ceux-ci avec leurs cultures souvent métissées. De là est née l’idée de cet événement fait de ces échanges entre toutes les cultures et les patrimoines culinaires qui composent la mosaïque du monde. Aujourd’hui, avec mon équipe nous sommes à votre écoute pour construire cette prochaine édition​.

Anne Laure DescombinCréatrice du Village International de la Gastronomie

Lorsqu’Anne-Laure Descombin m’a proposé de devenir le parrain de cette troisième édition du Village International de la Gastronomie, je n’ai pas hésité une seule seconde. En effet, en seulement deux ans, il  est devenu le premier festival international Food et Cultures parisien. Ce grand rendez-vous populaire est devenu un véritable lieu de partage d›un héritage culturel dont Rungis se revendique légitimement.

Le Marché de Rungis, c’est un lieux de partage, une place d’échange et une vitrine de la gastronomie française. Nous avons en France un certain nombre de produits d’exception et il est important de les mettre en valeur et de savoir les exporter pour à la fois encourager et récompenser les producteurs qui fournissent un travail de qualité ici dans nos territoires. C’est le rôle même du Marché de Gros et je suis ravi de pouvoir le mettre en avant à cette occasion.

De plus, je suis convaincu que cet événement peut être bénéfique pour tous les acteurs présents. A mon sens, discuter des vecteurs d’échanges des produits et des moyens qui sont mis à disposition des grossistes pour garantir leurs transactions est essentiel pour s’assurer de la pérennisation de nos modèles économiques. C’est d’ailleurs dans cette optique de mutualisation des pratiques que j’ai développé des contrats de licence pour Rungis afin d’exporter notre modèle et d’apporter notre aide à nos partenaires nationaux et internationaux.

Continuons à partager, échanger et discuter des moyens et des méthodes à mettre en place pour préserver notre mode de fonctionnement afin de transformer la manière dont nous produisons et dont nous consommons. Nous nous devons d’être en adéquation avec les enjeux du 21e siècle ! Et surtout n’oublions pas de célébrer le beau et le bon qui existent partout dans le monde à travers les produits que nous avons.

Stéphane LayaniPrésident Directeur Général de la SEMMARIS, Rungis marché international